Chargement

Le logement social 
vu par ses habitants

Alors qu’un Français sur deux vit ou a vécu en logement social, le mot « Hlm » renvoie bien souvent dans l’imaginaire collectif à un ensemble homogène de locataires. Pourtant, lorsque l’on se pose la question « Qui logeons-nous ? », nous remarquons à quel point cet ensemble est composite : locataires, accédants à la propriété, familles, étudiants, retraités, jeunes travailleurs ou encore travailleurs-clés.


Afin de rendre compte de cette grande diversité et, en écho, de la diversité des solutions proposées par le parc social, 17 habitants ont ouvert leur porte pour raconter leur histoire et leur vision des Hlm dans lesquels ils habitent aujourd’hui. Cette exposition, alliant portraits photographiques et 7 témoignages audio, prolonge une campagne de communication conduite par l’Union sociale pour l’habitat en juin 2021 et accompagne l’édition d’un bel ouvrage au titre éponyme.


Un grand merci aux habitants et organismes Hlm qui ont participé à ce beau projet. Merci également à Marwen Farhat qui a parcouru de nombreuses régions de France pour recueillir les témoignages et photographier les habitants.


Sommaire

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR ANAIS 





« Vu la difficulté pour trouver un logement à Toulouse, passer par un organisme qui pouvait m’accompagner dans mes démarches m’a beaucoup aidée »


Le logement social vu par Anaïs 1

Une autonomie retrouvée


Anaïs, 24 ans, étudiante à Toulouse


Anaïs est étudiante en Master Cultures et sociétés, spécialité études sur les Amériques à l'Université Jean-Jaurès à Toulouse. Elle vit depuis septembre 2020 dans une résidence étudiante gérée par le Groupe des Chalets, première résidence étudiante Eco-responsable de France dont les 153 logements sont entièrement équipés de mobiliers recyclés. Son logement de 21 m² lui a permis de gagner en autonomie tout en ayant l'assurance d'avoir plusieurs interlocuteurs à son écoute. "Vu la difficulté pour trouver un logement à Toulouse, passer par un organisme qui pouvait m'accompagner dans mes démarches m'a beaucoup aidée."


Ecouter le témoignage d'Anaïs

 


Le logement social vu par Anaïs 2

Le logement social vu par Anaïs 3

Le logement social vu par Anaïs 4

Le logement social vu par Anaïs 5

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR TONY





« Pour moi, le logement Hlm a été la pierre angulaire dans mon parcours et dans ma carrière » 

Le logement social vu par Tony 1

Parole de père


Tony, 26 ans, danseur professionnel, champion du monde de Hip Hop et passionné de cuisine


Tony, jeune père et ancien champion hip-hop, vit avec son fils dans un logement à Nantes. Après une période difficile, le logement Hlm a été pour lui "une pierre angulaire dans son parcours et sa carrière". Son nouveau logement lui a permis d'avoir une chambre pour son fils, une pièce à vivre plus grande et un espace pour développer son nouveau projet. Passionné de cuisine, il réalise des vidéos culinaires qu'il partage sur les réseaux sociaux.


Ecouter le témoignage de Tony

 

Le logement social vu par Tony 2

Le logement social vu par Tony 3

Le logement social vu par Tony 4

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR CHRISTIANE



« Quand j'ai ouvert la porte, je me suis tout de suite sentie chez moi. J'en ai pleuré de joie parce que je voulais vraiment une maison basse et j'ai eu beaucoup de difficultés pour
l’avoir »

Le logement social vu par Christiane 1

Une maison basse au sein d'un bassin minier


Christiane, veuve d'un mari mineur, vit depuis 12 ans dans une maison basse d'une cité minière à Lens, "très bien située entre le Louvre et le stade". Elle a toujours vécu dans le Bassin Minier du Nord-Pas-de-Calais. Elle a travaillé à la coopérative des mines puis est restée à la maison pour élever ses quatre enfants. Veuve depuis 32 ans, elle vit actuellement avec son compagnon dans cette maison qui lui a permis de retrouver ses attaches familiales et un confort de vie adapté à son état de santé. 


" Quand j'ai ouvert la porte, je me suis tout de suite sentie chez moi. j'en ai pleuré de joie parce que je voulais vraiment une maison basse et j'ai eu beaucoup de difficultés pour l'avoir "

Le logement social vu par Christiane 2

Le logement social vu par Christiane 3

Le logement social vu par Christiane 4

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR MERRYL




« 
Quand je suis rentrée dans les lieux, ma nouvelle vie pouvait commencer »

Le logement social vu par Merryl 1

Nouveau départ


Merryl, 37 ans, aide médico-psychologique, Narbonne


Originaire de la région parisienne, Merryl et sa fille s'installent à Narbonne en 2019. Après avoir passé un an dans un studio prêté par une amie, Merryl est devenue locataire dans la résidence Les Collines de Réveillon, ce qui lui a permis de prendre un nouveau départ. Le plus, être à l'écart de la ville mais pas trop, la vue sur les montagnes, un nouveau quartier et un logement neuf avec balcon. " Quand on m'a proposé ça, j'ai trouvé que c'était un cadeau, une fleur. Quand je suis rentrée dans les lieux ma nouvelle vie pouvait commencer. "

 

Le logement social vu par Merryl 2

Le logement social vu par Merryl 3

Le logement social vu par Merryl 4

Le logement social vu par Merryl 5

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR ROLAND




« Quand on a de l'espace, on n’a qu'une envie, c'est de le remplir. Ça m'a donné envie de voir les choses en plus grand »

Le logement social vu par Roland 1

Un atelier pour une vie d’artiste


Roland, artiste plasticien, appartement-atelier, Grenoble


Artiste plasticien puis graphiste, et auteur de dessins de presse dans les années 80.

Depuis 1984, Roland occupe un appartement atelier spacieux et lumineux. Le logement situé au-dessus de l'atelier est accessible par un escalier interieur. Cet espace, plus grand que son ancien logement, lui a donné envie de voir les choses en plus grand, ce qui le pousse à abandonner le dessin au profit de la peinture. Même si le quartier a changé depuis les années 80, Roland a vu grandir ses 2 enfants dans cet appartement-atelier, il s'y sent bien et veut y finir sa vie.

 

 

Le logement social vu par Roland 2

Le logement social vu par Roland 3

Le logement social vu par Roland 4

Le logement social vu par Roland 5

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR MESSA



« J'aurais pu me loger dans le privé, mais au détriment de plusieurs postes budgétaires pour moi et pour ma fille »

Le logement social vu par Messa 1

Un logement, une opportunité, un choix


Messa, 44 ans, assistante sociale, Lille


Messa a toujours vécu proche de Lille. Depuis peu, elle a emménagé, avec sa fille, dans un nouvel appartement dans le centre-ville de Lille. Elle a préféré s'éloigner de son lieu de travail pour préserver une vie privée car il lui était difficile de côtoyer, au quotidien, des personnes avec qui elle travaillait et  qu'elle accompagnait dans le cadre de son travail social.

 " Le logement social a été une opportunité et un choix car même si je travaille, ça reste très cher dans le privé. " De plus " il y a une vie dans cet immeuble et c'est ce que je recherche dans le lieu dans lequel j'habite. Je m'y suis tout de suite sentie très bien."


Le logement social vu par Messa 2

Le logement social vu par Messa 3

Le logement social vu par Messa 4

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR DIDIER





« C’est un quartier très agréable à vivre qui a gardé une âme de village »

Le logement social vu par Didier 1

Un village au cœur de la ville


Didier, retraité et père de deux enfants, Gennevilliers


Didier exerce la photographie pour la ville de Gennevilliers depuis 42 ans. Il a habité dans l'école où exerçait son épouse, directrice d'école. Depuis 13 ans, ils vivent dans une petite résidence de 21 logements dans un quartier préservé qui a gardé une âme de village. Membre actif de l'amicale des locataires, il est également membre de l'association des jardins familiaux de la ville.


Ecouter le témoignage de Didier

Le logement social vu par Didier 2

Le logement social vu par Didier 3

Le logement social vu par Didier 4

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR VALERIE



« Je me suis dit, ça a l’air beau ce qu’ils construisent ici. Quelques années plus tard me voici dans un de ces logements ».

Le logement social vu par Valérie 1

Nouveau logement, nouvelles perspectives


Valérie, fonctionnaire d'Etat, Lille

En octobre 2020, à la suite de problèmes de santé, Valérie et sa fille emménagent dans un nouvel appartement à Lille, près du Palais des Beaux-Arts, proche de toutes les commodités et de son lieu de travail. Première expérience dans un logement entièrement neuf, synonyme d'un nouveau départ et de nouvelles perspectives. " Je me suis dit, ça a l'air beau ce qu'ils construisent ici. Quelques années plus tard me voici dans un de ces logements."


Le logement social vu par Valérie 2

Le logement social vu par Valérie 3

Le logement social vu par Valérie 4

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR MELANIE





« Le fait d’être à proximité, dans un logement où on se sent bien, et pas trop à l’étroit, ça aide vraiment à faire une coupure avec le travail »

Le logement social vu par Mélanie 1

A deux pas du travail


Mélanie, 29 ans, infirmière, Paris 13è


En 2014, Mélanie quitte Toulouse pour venir étudier en Ile-de-France. Elle fait des études d'infirmière et trouve un emploi à l'hôpital La Pitié Salpêtrière à Paris. Jeune maman, elle intègre avec son compagnon, en décembre 2020, un logement dans le parc social de Paris Habitat, ce qui la rapproche à la fois de son lieu de travail et de la crèche. Cette première demande dans le logement social a été motivée par la proximité, l'espace et l'entrée dans un logement neuf. " Quand on rencontre les gens dans l'ascenseur, c'est toujours un bonjour, bienvenue, vu qu'on est tous nouveaux. Et pour l'instant on n'a pas eu le temps de découvrir les ateliers de jardin partagé pour tous les habitants de l'immeuble qui ont l'air intéressants. "


Ecouter le témoignage de Mélanie

 

Le logement social vu par Mélanie 2

Le logement social vu par Mélanie 3

Le logement social vu par Mélanie 4

Le logement social vu par Mélanie 5

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR PATRICK





« 
Ça nous a permis d'avoir un logement, un toit sur la tête, à manger. C'était le principal »

Le logement social vu par Patrick 1

Une vie dans le même quartier


Patrick, jeune retraité, locataire depuis 1987 dans un logement social, Rennes


Durant une bonne partie de sa vie, Patrick a cumulé deux emplois : l'un dans une auberge de jeunesse à Rennes et l'autre dans un centre social. Il vit avec son épouse dans le quartier depuis les années 80 et ont toujours été logés dans le parc social. Payés au Smic, le logement social leur "a permis d'avoir le principal, un logement, un toit sur la tête, à manger". Au fil de l'évolution de leur famille, ils ont habité dans un premier logement avec 2 enfants puis ont déménagé avec leurs cinq enfants dans un F5 dans lequel ils ont vécu 25 ans. Après le départ de leurs enfants, il y a cinq ans, ils emménagent dans un appartement de type F3, toujours dans le même quartier. Très investit dans sa résidence et son quartier (café hall mensuel pour mieux se connaître entre voisins par exemple), il a obtenu un budget pour 3 nouveaux projets, la fête des voisins, un tournoi de foot et de pétanque et reste en attente des autorisations de la ville.

Le logement social vu par Patrick 2

Le logement social vu par Patrick 3

Le logement social vu par Patrick 4

Le logement social vu par Patrick 5

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR SOFIA ET OMAR





" En achetant par un bailleur social, nous savons très bien que l'achat n'est pas risqué "

Le logement social vu par Sofia et Omar 1

Devenir propriétaires


Sofia et Omar, jeune couple marié, propriétaires d'une maison Hlm dans la banlieue de Mulhouse.


Sofia et Omar se sont installés dans la banlieue de Mulhouse en 2018 à la suite de leur mariage. Ils étaient auparavant locataires d'un appartement plus petit avant de signer l'acte de vente de leur premier achat, un pavillon type T4 , par l'intermédiaire du bailleur social Néolia.

" En achetant par le biais d'un bailleur social, nous savons très bien que l'achat n'est pas risqué. Nous avons un jardin, un garage, nous aimons l'ambiance du quartier car c'est un quartier familial. Nous allons rester ici pour un bon moment."


Ecouter le témoignage de Sofia et Omar

Le logement social vu par Sofia et Omar 2

Le logement social vu par Sofia et Omar 3

Le logement social vu par Sofia et Omar 4

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR NATHALIE




« Mon objectif, depuis le début, ce n’est pas d’y rester, pour moi le logement social ça doit être un tremplin »

Le logement social vu par Nathalie 1

Le logement social, un tremplin


Nathalie, assistante maternelle, Montpellier


En 2009, Nathalie, son conjoint et ses deux enfants ont intégré un logement de type F4 avec terrasse. Aujourd'hui, séparée, Nathalie occupe cet appartement avec ses deux fils, âgés de 17 et 21 ans. Le logement est très bien desservi et à proximité de toutes les commodités et services. Elle mesure à quel point elle a eu de la chance d'avoir cet appartement pendant une situation précaire. La qualité du logement lui a permis également d'obtenir l'agrément pour pouvoir exercer la garde d'enfants à domicile. Cependant son souhait n'est pas de rester dans son logement actuel car pour elle, le logement social doit être un tremplin.

Le logement social vu par Nathalie 2

Le logement social vu par Nathalie 3

Le logement social vu par Nathalie 4

Le logement social vu par Nathalie 5

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR ABDOUL-KARIM




" A la fin de mon cursus scolaire, j'ai eu la chance que mon bailleur me propose de passer de la résidence étudiante à un logement social en tant que jeune actif "

Le logement social vu par Abdoul-Karim 1

D’une résidence étudiante à un logement social : parcours d’un jeune actif


Abdoul-Karim, 27 ans, jeune entrepreneur, Créteil


Abdoul-Karim a 27 ans, il est actuellement entrepreneur dans une société de transport de marchandises. Etudiant il y a encore peu de temps, il a vécu en résidence étudiante gérée par Toit et Joie, à Créteil. A la fin de son cursus scolaire, son bailleur lui propose un logement social en tant que jeune actif, ce qu'il accepte sans hésiter. Actuellement en transition entre travail salarié et entreprenariat, l'accès à ce logement social a été pour lui un soulagement " au niveau du prix du loyer " et lui a permis de se concentrer pleinement sur ses projets et d'éviter ainsi les nombreuses contraintes auxquelles la plupart des jeunes dans sa situation sont confrontés.


Ecouter le témoignage d'Abdoul-Karim

Le logement social vu par Abdoul-Karim 2

Le logement social vu par Abdoul-Karim 3

Le logement social vu par Abdoul-Karim 4

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR DENISE




" Le logement social m'a permis d'avoir un appartement plus grand.
Ça nous a changés de venir là "

Le logement social vu par Denise 1

Une opportunité pour la famille

Denise, 73 ans, Maxeville


Denise vit dans son quartier depuis 47 ans. Elle y a ses habitudes et retrouve régulièrement ses amies au centre commercial, non loin, pour boire un café. Avant de venir dans le quartier, elle a vécu dans un appartement du parc privé plus petit en centre-ville, avec son mari et ses deux filles. L'appartement ne comportait alors qu'une seule chambre et ne disposait ni de toilettes (dans la cour) ni de salle de bain. Elle déménage alors dans un logement social qui lui offre plus d'espace. Elle occupe désormais un appartement au rez-de-chaussée pour des raisons de santé. Cet appartement lui a permis de rester dans le quartier qu'elle connaît bien et dans lequel ses filles habitent également.

Le logement social vu par Denise 2

Le logement social vu par Denise 3

Le logement social vu par Denise 4

Le logement social vu par Denise 5

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR AKILA




" Dans cet appartement je me sens moi, je me sens libre, je me sens bien, cela m'a apporté la  tranquillité "

Le logement social vu par Akila 1

Se loger : un combat pour soi et pour les autres


Akila, 35 ans, chargée de mission hébergement, maman de deux enfants


Akila vit à Nice avec ses deux enfants. Elle a mis 9 ans avant de trouver un logement stable. D'abord hébergée et travaillant comme bénévole pour la Fondation de Nice elle y trouve un emploi, en 2019, en tant que chargée de mission hébergement. Soutenue par la Fondation dans le cadre du DALO, elle a emménagé dans un logement du bailleur social Erilia. Elle apprécie le quartier et son appartement spacieux doté d'un balcon, plein sud avec vue sur les montagnes. Aujourd'hui chargée de trouver des appartements pour ceux qui n'en n'ont pas, elle se sent pleinement engagée dans sa mission parce que, dit-elle, il n'y a pas plus important qu'un toit.


Ecouter le témoignage d'Akila

Le logement social vu par Akila 2

Le logement social vu par Akila 3

Le logement social vu par Akila 4

Le logement social vu par Akila 5

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR JEAN-MICHEL





" On parle beaucoup de mixité sociale, notre quartier en est un exemple réussi !"

Le logement social vu par Jean-Michel 1

Un choix de vie

Jean-Michel, retraité de la SNCF, Paris 18ème


Jean-Michel, aujourd'hui retraité, a travaillé à la SNCF comme formateur. Il a vécu en Seine-et-Marne en maison individuelle dans une commune pavillonnaire avant de rejoindre en 1989 son épouse dans une tour de 70 mètres de haut située porte de la Chapelle et appartenant à ICF Habitat la Sablière. D'un 5 pièces, ils déménagent pour un 3 pièces dans le même immeuble. Rester locataires a été pour eux un choix de vie qui leur a permis de voyager et de profiter pleinement de l'activité culturelle de Paris. Très impliqués avec son épouse dans la vie de quartier, Jean-Michel préside l'amicale des locataires. Le centre social qui se situe au rez-de-chaussée dispose d'un espace de vie sociale ouvert sur le quartier dans lequel ont lieu plusieurs activités. Jean-Michel souligne que dans les 206 logements qui composent la tour, diverses nationalités se côtoient, "ce qui en fait vraiment une tour de mixité sociale".

Le logement social vu par Jean-Michel 2

Le logement social vu par Jean-Michel 3

Le logement social vu par Jean-Michel 4

Le logement social vu par Jean-Michel 5

LE LOGEMENT SOCIAL VU PAR MARIE-TIPHANIE





"Une fois que j’avais accepté l’idée qu’on m’avait dit oui et que tout était normal, je me suis juste sentie apaisée. Je me suis dit, je vais enfin avoir un chez moi."

Le logement social vu par Marie-Tiphanie 1

Le logement social, une porte vers l’accession à la propriété

Marie-Tiphanie, 37 ans, chargée de gestion de ressources humaines dans un musée à Paris. Propriétaire d'un logement en location-accession.


Marie-Tiphanie a emménagé il y a 3 ans dans un logement en accession aidée, géré par la Coopérative d'Accession sociale à la propriété (CAPS), dans un nouveau quartier sur l'Ile-Saint-Denis.


« L'appartement n'est pas encore tout à fait à moi. L'organisme a acheté l'appartement pour moi et moi, je m'engage dans les 3 ans à racheter cet appartement. L'achat pour moi était quelque chose de complètement inaccessible avant cela. La question ne se posait même pas, j'étais partie dans un système locatif à vie.

Ce programme de la Caps, c'est complètement fou ! Il y a plein de garanties dans le contrat. J'ai dû poser plusieurs fois les questions pour être sûre et certaine que je comprenais bien et qu'il n'y avait pas plein de petits astérisques mais non, c'est juste un projet où on veut aider les gens sincèrement. »

Le logement social vu par Marie-Tiphanie 2

Le logement social vu par Marie-Tiphanie 3

Le logement social vu par Marie-Tiphanie 4

Le logement social vu par Marie-Tiphanie 5

Crédits

Conception et textes :  L'Union sociale pour l'habitat/DCOM/Centre de ressources


Crédits photos : Marwen Farhat / USH


Remerciements : A tous les habitants qui ont bien voulu témoigner et aux organismes Hlm qui ont permis la réalisation de ce reportage photos : Groupe des chalets - Nantes Métropole Habitat - Maisons et Cités - Habitat Audois - Alpes Isère Habitat - SIA Habitat - Gennevilliers Habitat - VILOGIA - Paris Habitat - Aiguillon Construction - NEOLIA - Hérault Logement - Toit et Joie - Meurthe et Moselle Habitat - ERILIA - Paris Habitat - CAPS.


Ouvrage : Le logement social vu par ses habitants, USH, 2021




Les ressources