Chargement
  • La promotion de l'Accession à la petite propriété

La promotion de l'accession 
à la petite propriété

Une France de propriétaires

Tout le monde propriétaire

1911

Le slogan n’est pas nouveau. Napoléon III disait déjà en 1844, dans son opuscule « L’extinction du paupérisme : « La classe ouvrière ne possède rien, il faut la rendre propriétaire ».


De longue date, certaines entreprises favorisaient l’accession à la propriété de leurs salariés, par des prêts à taux réduit ou la fourniture de matériaux comme les sociétés de chemin de fer.


La nouveauté, c’est que l’État, pour la première fois, s’investit dans la question du logement. Il va dépenser 500 millions de Francs pour aider les sociétés de Crédit Immobilier à prêter à un taux très bas aux acquéreurs. 


La construction d’une petite maison coûte alors entre 5 000 et 8 000 francs. 

La loi Ribot

La Loi Ribot sur l’accession à la petite propriété du 10 avril 1908 a pour but de faciliter l’accession à la petite propriété. Des sociétés régionales de Crédit Immobilier sont créées. Elles empruntent à la Caisse nationale des Retraites.

Elles prêtent à des personnes peu fortunées, jusqu’à 4/5ème du montant nécessaire pour acquérir ou construire une maison salubre un champ ou un jardin qu’elles s’engagent à cultiver personnellement, et à un taux de 2%

Alexandre Ribot fonde à Arras le 24 octobre 1908 la première société de crédit immobilier.

Alexandre Ribot, député


Le sage Ribot

1903

Exposition de l'habitation

A l’occasion de la loi Ribot, une exposition de l’habitation est organisée à Paris en 1908, pour présenter des modèles d’HBM en accession à la petite propriété.

Accession HBM

Foyer pour tous

28/12/1910

L’accession à la petite propriété représente un idéal pour les pionniers des HBM.


Les sociétés coopératives d’HBM vont se multiplier sur l’ensemble du territoire et 50 d’entre-elles fondent la première fédération d’organismes d’HBM en 1908.  


En 1912, 4 ans après la loi Ribot, 7 sociétés fondent la Fédération Nationale des Crédits Immobiliers, avec pour Président Georges Risler.

Crédit Immobilier d'Arras

1909

La Maisonnette à Nantes

La Maisonnette, Société Anonyme Coopérative d’Habitation à Bon Marché compte, en 1909, 350 adhérents et 110 maisons construites ou en construction.

L'Echo de la Maisonnette

1914

La Maisonnette, publicité

1899

La Maisonnette à Nantes

Appelées par un anglais “Bijoux Villas” elles sont, selon les moyens des sociétaires, de minuscules maisons proches du logement minimum ou de tout petits hôtels particuliers qui contribuent à caractériser certains quartiers de la ville, rue Dupleix ou rue Riom. 

La campagne à Paris

Rue Jules Siegfried

1913

La société coopérative d’HBM “ La Campagne à Paris ” est créée en 1907. 


Des employés et des ouvriers parisiens fondent cette société coopérative afin d’acheter, près de la porte de Bagnolet, à côté des fortifications, les terrains d’une ancienne carrière de gypse transformée en décharge de terre avec le projet d’y construire des maisons et ainsi de créer une ambiance village. 16 000 m2 sont achetés à 10 F le m2. Le terrain n’est pas très stable et il faudra la construction de deux maisons test pour prouver à l’administration que le projet est viable, afin d’obtenir les prêts.


Après 2 ans de négociation, la CDC prête 200 000 F. En 1913, 38 maisons sont mises en chantier. La guerre de 1914 va arrêter la construction. 

La campagne à Paris

Tous conçus par des architectes différents ou même sans architecte, 92 pavillons sont achevés en 1926. Chaque pavillon est agrémenté d’un petit jardin.

La cité « La campagne à Paris » est inaugurée par Sully Lombard, nouveau président de la société en présence de Paul Strauss et d’André Siegfried - le fils de Jules - le 20 juin 1926.

Rues Paul Strauss et Pierre Mouillard

25/08/1948

Rue Irénée-Blanc

1910

Suite de l'exposition "Les cités-jardins"

Crédits

Conception : L'Union sociale pour l'habitat - DCOM - Centre de ressources & Patrick Kamoun

Textes : Patrick Kamoun

Numérisation des documents : Azentis