/medias/customer_2/Expos permanentes/Logement-social-europe/HLSE-IT4-11_jpg_/0_0.jpg
Accéder au visualiseur des médias : 1 média

Quartier de Gratosoglio, Milan

  • Date :

    1965-1970

  • Description :

    Perspective des tours de la via dei Missaglia, quartier de Gratosoglio, Milan, 1965-70.

    Perspective of the towers of Via dei Missaglia, Gratosoglio district, Milan, 1965-70.

  • Titulaire des droits :

    Collection FEDERCASA

  • Support :

    Genre/Carac. phys. : Photo

  • Organisme Hlm : IACPM (Istituto Autonomo Case Popolari di Milano)
  • Biographie/Histoire :

    La construction du quartier de Gratosoglio a été entreprise par l'ex I.A.C.P.M. (Istituto Autonomo Case Popolari di Milano) dans le cadre d'un programme quadriennal élaboré en accord avec la municipalité de Milan pour la construction de 21 000 logements, le plan quadriennal de 1962 à 1965 prévoyait la construction de 21 000 logements afin de pouvoir répondre à la demande de logements sociaux, qui n'a cessé de croître depuis la fin des années 50 en raison de la forte pression migratoire exercée par les travailleurs originaires des régions du sud de l'Italie dans les industries du nord. 52 bâtiments ont été construits en ligne de 9 étages (de longueur variable entre 50 et 90 mètres) disposés à 45 ° (arête de poisson) comparés à la via dei Missaglia et, environ une décennie plus tard (1972), 8 tours de 16 étages de 56 mètres de haut (les fameuses Tours blanches conçues par le cabinet d'architecture BBPR) C'est l'un des rares quartiers de la ville qui présente les caractéristiques (et à bien des égards les problèmes) d'un grand ensemble français (grands groupes de logements collectifs composés de plusieurs centaines ou de milliers d'unités, construits en France dans les années 1950 et '70 pour les travailleurs des banlieues): caractérisé par une série de logements dans des bâtiments alignés ou à tour inspirés des préceptes de l'architecture moderne. Afin de répondre à la forte demande de logements, une préfabrication lourde a été utilisée pour la première fois en Italie. Les bâtiments sont entièrement préfabriqués avec des murs porteurs qui créent une contrainte non seulement technologique mais aussi typologique, forçant les concepteurs à adopter un schéma de distribution très simple avec des cages d'escalier desservant deux appartements par étage.

    Le quartier est situé à l'extrême sud de la banlieue milanaise, le quartier s'étend le long de l'artère principale de la via dei Missaglia, l'axe reliant Milan à son arrière-pays.

     

    The construction of the Gratosoglio district was undertaken by the former IACPM (Istituto Autonomo Case Popolari di Milano) as part of a four-year program drawn up in agreement with the Municipality of Milan for the construction of 21 000 housing units, the four-year plan of 1962 to 1965 provided for the construction of 21,000 dwellings in order to contribute to meeting the demand for social housing, which has grown steadily since the end of the 1950s due to the strong migratory pressure exerted by workers from the regions from southern Italy in northern industries. 52 buildings were built in line of 9 floors (variable length between 50 and 90 meters) arranged at 45 ° (fishbone) compared to via dei Missaglia and, about a decade later (1972), 8 towers of 16 floors of 56 meters high (the famous White Towers designed by the BBPR architectural firm) It is one of the few areas of the city that has the characteristics (and in many respects the problems) of a large French ensemble (large groups of multi-family dwellings composed of several hundred or thousands of units, built in France in the 1950s and 1970s for suburban workers): characterized by a series of dwellings in buildings aligned or in turn inspired by the precepts of modern architecture. In order to meet the high demand for housing, heavy prefabrication was used for the first time in Italy. The buildings are entirely prefabricated with load-bearing walls that create a constraint not only technological but also typological, forcing the designers to adopt a very simple distribution scheme with stairwells serving two apartments per floor.

    The district is located at the extreme southern suburbs of Milan, the district extends along the main artery of via dei Missaglia, the connecting axis between Milan and its hinterland.

  • Bibliographie :

    100 anni di Edilizia residenziale pubblica a Milano, Aler 1908 - 2008, Edizione Centro Tibaldi, 2008.

  • Localité : MILANO ; ITALIE ; ITALY
    Localité
  • Mots-clés